Convention relative aux zones humides d’importance internationale, particulièrement comme habitats des oiseaux d’eau (Convention de Ramsar), 1971

Elle constitue un élément fondamental de la promotion de la conservation de tous les types de zones humides – y compris les zones humides marines et les marais côtiers. La Convention prévoit une meilleure protection pour les « zones humides d’importance internationale » – expression qui devrait théoriquement inclure toute zone humide essentielle pour la nidification ou la survie des tortues marines, puisque celles-ci sont de grandes migratrices (ce sont en fait des « espèces internationale ») et sont qualifiées d’importantes dans de nombreuses conventions internationales. La Convention de Ramsar est particulièrement utile comme instrument de protection des habitats. Son fonctionnement repose sur l’inscription de sites. Un pays devient Partie contractante à la Convention en adhérant à la convention et en inscrivant au moins une « zone humide d’importance internationale ». Il est ensuite tenu, dans le cadre de la Convention, de prendre des mesures pour protéger et assurer la conservation de cette zone humide (et, d’une manière générale, des zones humides) et pour restaurer les zones humides dégradées, ainsi que toute autre mesure jugée importante pour la santé de ces écosystèmes.

Site officiel : http://www.ramsar.org