Convention concernant la protection du patrimoine mondial, naturel et culturel (Convention du patrimoine mondial, ou WHC), Paris, 1972

La Convention sur le patrimoine mondial est un autre traité pouvant être utilisé pour protéger des sites naturels d’importance internationale. Là encore, la nature spéciale des tortues marines suggère que les sites particulièrement utiles pour leur cycle biologique pourraient remplir les conditions générales « d’importance internationale » et donc être inscrits sur la liste. Il s’agit en effet d’une autre convention fonctionnant sur un système de liste, et la protection qu’elle confère ne s’applique qu’après que le Comité du patrimoine mondial a donné son accord à l’inscription d’un site. Une telle approbation peut être donnée pour des sites proposés par le pays dans lequel ils sont situés mais également par d’autres. La Convention accorde une attention particulière aux sites inscrits, ce qui a conduit à la création d’une liste du « patrimoine mondial en danger » qui recense les sites inscrits qui sont menacés ou dégradés

Site officiel : http://whc.unesco.org/fr/convention