Face à l’attrait touristique grandissant des bords de mer, l’urbanisation du littoral devient une menace préoccupante pour les sites de ponte. Qu’il s’agissent d’installations pérennes ou temporaires, ces aménagements impactent l’espace disponible et modifient les profils de plage.

Les sources lumineuses provenant de terrasses privées ou de l’éclairage public peuvent selon leur intensité perturber l’orientation des femelles et des jeunes tortues émergeant du nid. Pour rejoindre l’océan, les tortues s’orientent par rapport aux reflets lumineux émis par la surface de l’eau. Donc les lumières artificielles désorientent les tortues. Des tortues ont été retrouvées errantes sur des parkings ou routes situés derrière les plages.

Juillet 2012 sur l’île de Trinidad dans les caraïbes, des milliers d’œufs de tortues luth et des nouveaux nés ont été écrasés par des engins de construction. Cette plage est largement considérée comme l’une des aires de nidification des tortues luth les plus denses du monde (Source: Nature Alerte).