C’est une rencontre peu courante qui attendait, voici quelques semaines, Nicolas, moniteur de voile à l’Udsis, et ses jeunes stagiaires. Car en lieu et place des éventuels dauphins et poissons-lune, croisés habituellement au large de nos côtes, les jeunes stagiaires sont tombés nez à nez avec… une tortue. 

Le reptile ne réagissant pas, alors même que les écoliers risquaient de le percuter avec leurs Optimists, le moniteur a alors décidé d’attraper la tortue afin de la préserver.

La tortue a ensuite été remise à la brigade nautique de Saint-Cyprien, qui l’a confiée au CESTMed, le centre d’études et de sauvegarde des tortues marines de Méditerranée, association créée en 2003 au Grau-du-Roi afin de recueillir, de soigner et d’étudier les tortues blessées ou échouées, ou encore victimes d’une capture accidentelle dans les filets de pêche. Membre du Réseau des tortues marines en Méditerranée française, le CESTMed est habilité à relâcher ces animaux en mer lorsque leur état le permet.

Et après une période d’observation, c’est Jean-Baptiste Sénégas, le directeur du centre, qui a pu donner des nouvelles rassurantes de la tortue recueillie au large des côtes catalanes. « Pour la tortue, tout va bien puisque, après avoir été auscultée par notre vétérinaire, elle a été relâchée en mer. Il s’agissait d’une tortue caouanne d’une dizaine d’années, probablement encore immature. Il nous est donc impossible de dire s’il s’agissait d’un mâle ou d’une femelle. Cet animal migrateur va certainement s’orienter vers un site d’hivernage, comme les Baléares ou le golfe de Gabès, car les eaux de nos côtes vont devenir trop froides d’ici quelques semaines ».

Il ne reste plus qu’à souhaiter bon voyage et longue vie à cette tortue « catalane »!

Source: www.lindependant.fr